Je fais moi-même #2 : shampoing solide

Dans ma démarche de réduction de déchets -que je vous explique >ici< et >là<, la question des produits pour se laver s’est rapidement posée. Gel douche, shampoing, que de bouteilles plastiques jetées chaque année !!! Pourtant c’est assez simple à éliminer : avec des pains de savon et du shampoing solide ! Et si on peut fabriquer son savon soi-même, j’ai mis cette solution de côté pour l’instant, la soude caustique ne me rassurant pas trop. Par contre, le shampoing c’est hyper simple. Suivez le guide !

J’ai commencé par en acheter en magasin bio mais waou !!! Le prix… C’était complètement dingue ! Alors je me suis lancée, j’ai suivi la recette de ma cousine, j’ai fait différents essais à partir d’autres recettes trouvées sur internet et différents mélanges, puis je suis revenue à la première recette qui au final est celle qui me convient le mieux au niveau des dosages.

Ingrédients

  • 120 g de tensioactif SCI. C’est ce qui va faire mousser. Celui-ci est le moins cracra pour la planète, il est issu de l’huile de coco. On peut en mettre moins mais pour moi c’est le dosage nécéssaire pour avoir le moussant que j’aime !
  • 20 g de poudre. Ici plusieurs choix possibles. Moi je fais un mélange de 10 g de poudre de Shikakaï, qui fait les cheveux tout doux et 10 g de d’argile blanche pour que mes cheveux ne graissent pas trop vite.
  • 20 gouttes d’huile essentielle. J’ai choisi camomille noble, assez chère mais c’est pour mes cheveux blonds.
  • 26 g d’eau ou d’hydrolat. Moi je mets de l’eau. J’avais acheté de l’hydrolat de fleur d’oranger (parce que j’adore cette odeur à la folie mais on ne sent plus du tout dans le shampoing… Donc de l’eau c’est très bien !).
  • 40 g d’huile végétale. Mon choix s’est porté sur l’huile de coco, ça sent trooooop bon !

Pour savoir quels ingrédients choisir (poudre, huile essentielle, hydrolat, huile végétale) selon votre type de cheveux, vous pouvez lire >cet article très complet< (il propose aussi des recettes mais j’en ai testé une et ça ne me convenait pas, pas assez moussant à mon goût !).

Pour trouver tous ces ingrédients, je me suis en majorité fournie sur le site >Aroma-zone<. Je suis un peu déçue car la plupart des produits sont conditionnés dans des contenants en plastiques, ce n’est pas très cohérent dans ma démarche ! Je suis sûre qu’il est possible de trouver ça autrement, je me renseignerai pour mes prochains achats (si vous avez des tuyaux !). Après, ça réduit quand même mes déchets puisque avec un achat de chaque produit je tiens longtemps étant donné qu’on peut faire de nombreux shampoing avec tout ça.

Étapes à suivre

  • Faire fondre au bain-marie le SCI avec l’eau (ou hydrolat) et l’huile végétale. L’huile de coco étant solide, je la fait fondre avant d’y ajouter le SCi et l’eau.
  • Il faut mélanger longtemps pour que les petites billes de SCI soient bien fondues et qu’elles s’écrasent bien.

shampoing solide bain marie

  • Hors du feu ajouter la ou les poudres et bien mélanger.

shampoing solide mélange

  • Ajouter l’huile essentielle
  • Répartir dans les moules en tassant vraiment beaucoup. Ici, j’utilise des moules à muffins en silicone.
  • Mettre au congélateur 20 minutes.
  • Laisser sécher 48 heures.

Avec cette recette, je fait 2 gros « muffins » et plusieurs petits -pour les voyages, pour offrir ou pour faire tester aux copains/copines ! Et c’est vraiment celle-là qui me convient, ça mousse bien et ça lave bien -l’essentiel !

sahmpoing solide résultat

Remarques sur le shampoing solide

Je dois avouer que j’ai été confrontée à deux légers inconvénients !

Le transport, pour le voyage ou pour aller à la piscine. Il faut bien admettre que c’est moins pratique mais au final, on fini toujours par trouver une petite boite pour le glisser dans sa valise ou son sac. Et au pire, un petit tupperware, une boîte à goûter ou on récupère un pot de pâte à modeler par exemple !

Les nœuds dans les cheveux ! En effet, pour utiliser le shampoing solide, il faut le frotter sur ses cheveux mouillés. J’ai les cheveux longs et c’est vrai que du coup là où je frotte, ça s’emmêle !!! Après pour se coiffer c’est ouille aïe ouille ! Heureusement, j’ai une belle sœur au top qui m’a donné une recette de démêlant maison. Elle fera l’objet de mon prochain article de cette nouvelle rubrique ! Un peu de patience !

Encore une mesure prise pour réduire les déchets sur laquelle je ne reviendrais jamais ! Fini les innombrables bouteilles en plastiques chaque année pour se laver ! Mon cher et tendre est aussi convaincu et n’utilise plus que ça ! C’est rapide à faire et le peu d’inconvénients trouvent rapidement une solution ! A vous maintenant, n’hésitez plus à vous lancer !

Retrouvez mes autres recettes pour réduire ses déchets :

La lessive >ici<