Escape game confiné

Mon Grand a une imagination débordante, ça fuse, ça bouillonne. Alors en confinement, je vous raconte pas comme ça fume ! Il lit, il joue dehors, il fait son travail scolaire, mais il reste encore beaucoup de temps à combler ! Alors il s’est lancé dans un délire, il a organisé un escape game pour la famille !

Les préparatifs de l’escape game

Je le voyais bien gratter, gratter, noircir des feuilles et des feuilles… Il ne me disait rien pourtant… Étrange ! Il me raconte toujours tout ! J’essayais d’espionner mais il râlait et cachait farouchement ses documents !

Et puis le voilà qui me lâche « ne regarde pas, je vous prépare un escape game ». Evidemment ma curiosité n’a pas été satisfaite ! Mais il a fallu attendre, le temps qu’il écrive encore, qu’il dessine, qu’il découpe… Une vraie usine à gaz ! Il courait partout en s’écriant « ah mais oui… je vais faire ça » ou encore « j’espère que ça va vous plaire ».

Je le voyais prendre discrètement la boîte à histoires, vérifier des trucs avec sa calculatrice… Je crevais d’impatience que ça commence !

Et enfin, il nous a appelé, sa pochette de « maître du jeu » sous le bras ! C’était le premier avril… et ce n’était pas une blague !

escape game pochette mj

L’histoire

Il nous a tous rassemblés à la cuisine « Oyez, oyez, avis à la popula*** (notre nom de famille). Jusqu’à présent nous étions confinâmes chez nous, maintenant je vous confinâme dans votre chambre, jusqu’au signal ! ».  Je n’avais pas le droit de lui corriger ses fautes de français, elles étaient là exprès pour la blague…

Nous sommes donc tous allés dans notre chambre le temps qu’il installe tout son matériel pour l’escape game dans la maison. Il a tout fait comme un vrai escape home, souvenez-vous j’en avais testé un et je vous avais raconté tout >ici<.

Puis vint le signal « Oyez, oyez, vous n’êtâmes plus confinâmes dans votre chambre et vous pouvâmes me rejoindre maintenant, tout de suite, sur le champ ! »

On le retrouve donc dans les escaliers de la maison, où l’on constate qu’il a collé des étiquettes sur toutes les portes, avec un numéro et une courte phrase, phrases qui riment toutes en -on.

etiquettes portes escape game

Il nous explique enfin ce pourquoi nous sommes là -après avoir fait tomber tous ses papiers « guide du maître du jeu » (exprès) : « Ce jour d’aujour’hui 1er avril mars 2020, le yéti (qui je vous le rappelle est originaire d’Afrique) est venu séjourner chez nous. Le but du jeu est de le trouver et de le chasser. Comment ? On lui met trois claques et il prend ses clics et ses clacs et il s’en va. » Tout au long du jeu, à chaque fois qu’il a évoqué le Yéti, il a rappelé son origine, mais il changeait à chaque fois le pays ! Quel blagueur ! Il nous a ensuite montré un portrait robot de la bête :

portrait robot escape game

Enfin il nous a annoncé les règles du jeu :

  • « respecter les règles
  • ne pas baisser les bras, (et voilà que Papou en bon blagueur lui aussi, lève ses bras en l’air !)
  • comprendre les énigmes
  • ne pas tricher
  • ne rien casser
  • s’amuser
  • rigoler bien sûr !!! »

Et tout ça déclamé avec un ton théâtral, un vrai acteur ce Grand garçon !!!

Ensuite il nous a donné un plan -qui devait être dans sa poche arrière gauche, mais il n’avait pas de poche sur son pantalon, encore une blague !!!- plan qui devait nous aider à trouver la première énigme… mais comment dire… Voilà le plan :

plan escape game

Voilà voilà… une farce de plus, vous l’aurez compris !

Enfin les énigmes ont commencé, avec une première enveloppe…

Les énigmes

La première énigme visait surtout les petits, en effet, il s’agissait d’un texte à trous d’une histoire de la lunii qu’ils connaissent par cœur !

enigme escape game

Papou et moi on a halluciné ! Ils te ressortent l’histoire mot pour mot ! Ensuite il fallait compter les lettres de tous les mots trouvés et nous obtenions le numéro d’une pièce de la maison (voilà pourquoi il y avait des étiquettes collés partout !)

Cela correspondait à la salle de bains, nous avons alors dû fouiller pour trouver l’enveloppe suivante.

La seconde énigme était un QCM (questionnaire à choix multiple, pour ceux du fond !) comprenant 4 questions, une pour chacun de nous. Petit Coco devait donner le mois de naissance de Papou, Bébéchouquette devait dire le prénom d’une de ses grands-mères, Papou devait trouver un intrus dans une liste d’animaux présents dans Minecraft et moi j’avais un calcul mental à faire (moi qui suis plus que nulle en calcul mental merci hein !!!). Chaque réponse nous donnait une lettre : O.R.D.I. ok, la prochaine énigme était cachée sous l’ordinateur !

L’étape suivante, qui d’après mon Grand devait nous conduire au yéti, consistait à lire un article documentaire sur le mourse (croisement entre un grizzly et un morse) et répondre à un questionnaire…

enigme escape game

Là je reconnais bien mon coquin de fiston ! Il s’est inspiré de mon travail de prof-doc !!! Je m’explique : il s’agissait d’un faux article, publié dans un Astrapi spécial 1er avril, c’était donc une blague et c’est exactement la même chose que ma dernière séance de cours avec mes 6e !!! Leur faire lire un article complètement faux sur internet et leur poser des questions en espérant qu’au moins un se rende compte de la supercherie ! Mais non ! Ils se font tous piéger et ils apprennent alors qu’on ne peut pas tout croire sur internet ! J’étais flattée que mon Grand réinvestisse ce que je lui ai expliqué ! Pour trouver le yéti, il fallait compter les syllabes de toutes les réponses du questionnaire, on obtenait alors le numéro d’une salle.

Cela nous a conduit aux toilettes ! Mais là, surprise, pas de créature extraordinaire !!! Encore une enveloppe : une énigme bonus ! Quel fripouille !

Un problème de maths !!! Un truc incompréhensible !!! Le genre qui me file des boutons ! Pourtant, c’est moi qui ai résolu cette devinette ! Le problème était insoluble, encore une farce, mais il y avait des mots en gras… des nombres plus précisément ! Et il fallait les additionner pour trouver le numéro de la salle.

problème escape game
Vous pouvez cliquer sur l’image pour lire plus distinctement.

La rencontre avec le yéti

Nous avons déboulé dans la salle de jeu, à la recherche de ce gredin de yéti squatteur ! C’est Petit Coco qui l’a débusqué, caché sous les escaliers.

yeti escape game

Mais oh ! Mince, encore une surprise, il était protégé par un bouclier magique ! Une formule mystérieuse était inscrite dans son dos, une formule codée… Sinon c’est pas rigolo !

formule magique escape game

Mon Grand nous a alors donné un alphabet codé pour décrypter la phrase que nous devions prononcer. « Abracadabra, yéti disparaît ! ». 

Voilà une aventure dans la maison rondement menée ! Il y en avait pour tous. Personne n’a été laissé de côté, chaque membre de la famille pouvait faire avancer les recherches. Un premier avril confiné mémorable ! Je suis impressionnée par cet escape game réalisé par mon Grand tout seul, sans aide ! Tout était bien ficelé, les énigmes carrément bien conçues et avec beaucoup d’humour ! Il a pris tellement de plaisir à le faire et il était tellement ravi que ça fonctionne comme sur des roulettes et que ça nous plaise qu’il a remis ça !!! On a eu droit a une deuxième série d’énigmes. Pour les fans d’escape game qui n’ont pas d’inventeur farfelu à la maison, vous pouvez aller découvrir une expérience originale expliquée >ici< par ma copinaute de l’Esprit vient en jouant.