Le carnet interdit : un défouloir pour ado

Ceux qui ont un ou plusieurs ados à la maison savent que c’est assez mouvementé dans leur tête et dans leur petit cœur à cet âge-là ! Bouleversement hormonal, émotionnel et j’en passe. A mon époque, j’écrivais un journal intime, mais maintenant avec les réseaux sociaux, j’ai l’impression que ça s’est un peu perdu non ? Pour palier à ça, on m’a fait tester un livre vachement sympa, ou plutôt un carnet : le carnet INTERDIT

le carnet interdit

Le carnet interdit, sous titré « dans tous mes états #DTME » a été écrit par Géraldine Maillet et Mathilde et illustré par Elisa Gonzalez. Il est publié aux éditions >Hugo jeunesse<. C’est un livre à compléter, gribouiller, déchirer. Il est conçu pour les ados, pour évoquer tous les tracas de cette si belle période de la vie qu’est l’adolescence !!!

Le carnet interdit… aux parents

Le carnet interdit s’adresse à tous les ados, il peut être utilisé par une fille ou un garçon. Certaines pages sont réservées à l’un ou à l’autre (pages à propos du maquillage ou de soutien-gorge pour les filles et « slip ou caleçon » pour les garçons par exemple). Il y a un personnage, Nine -ado dans toute sa splendeur- qui s’adresse à nous et nous guide dans l’utilisation du bouquin. En fait, c’est un peu comme un cahier d’activités pour libérer ses émotions. Nine nous donne à chaque fois son exemple puis il faut donner le sien. Dessin, écriture, petits ou grands défis, imagination ou vérité sur soi. On le rempli dans l’ordre qu’on veut.

Il y a des pages carrément interdites aux parents !!! Genre celle où il faut dire son plus gros mensonge ou les pires insultes qu’on connait !!!

le carnet interdit dis ton plus gros mensonge

Et puis il y a les pages qui font plaisir aux parents, comme celle où le défi est de ranger sa chambre et de passer l’aspirateur ou encore de mettre la table.

le carnet interdit range ta chambre le carnet interdit mets la table

Nos pages préférées

Les pages défouloir, que j’aime bien dans ce genre de concept, ce sont celles qu’on peut déchirer ou découper. Mais comme mon Grand le souligne si bien, « c’est trop dommage, il y a quelque chose derrière ». Ben oui c’est dommage ! Parce que du coup ça nous freine, on a pas envie de déchirer ce qu’il y a au dos !

le carnet interdit déchire cette page

Et alors celle qui nous a fait le plus rire, ce n’est pas la page des blagues, bien qu’il y en a une que j’adore, mais la page concernant les poils !!! Avec les corps (fille ou garçon) à compléter en ajoutant des poils où on en a « c’est dégueu !!! » dixit mon Grand ! On s’est imaginé où on pourrait en dessiner : dans les oreilles, dans le nez, dans la raie des fesses, il était mort de rire !!!

le carnet interdit poils

On a bien aimé aussi le défi de dessiner un cœur avec le stylo entre les orteils !!! On a dit qu’on essayerait de le faire ! Je vous montrerai sur les réseaux le résultat !

le carnet interdit dessine un cœur avec tes pieds

Pour finir, la page que j’ai trouvé chouette aussi, c’est celle avec des petits « porte-bonheurs » à découper, si ça peut donner du baume au cœur et de la confiance aux ados pour tenter des trucs pourquoi pas, c’est mignon !

le carnet interdit porte bonheur

Le carnet interdit… mon avis

Même s’il est précisé que le carnet interdit est pour les deux sexes, c’est quand même plus orienté pour les filles : toutes les pages où Nine s’adresse au lecteur sont au féminin, par exemple « si tu étais présidente de la République quel serait ton discours ? » ou encore « si tu étais chanteuse, quel serait ton nom de scène ? » … J’ai proposé à mon Grand de l’utiliser mais il a refusé poliment et préfère que je l’offre à une de ses cousines ! (c’est peut-être la page sur le suivi des règles qui l’a achevé 🤣). Donc à offrir plutôt à une fille selon nous !

J’ai eu un peu de mal aussi avec la police d’écriture. Elle n’est pas toujours lisible, je bloque sur les « f » qui semblent être des « t » ou encore les « n » que je confonds avec les « u » ! Par contre j’adore les illustrations et la mise en page. C’est dans la tendance du bullet journal, alors forcément ça me parle et je pense que ça plait aussi aux ados. Plein de couleurs, des fonds différents à chaque page, des taches, des trombones, des étiquettes, des papiers collés (enfin tout en dessin mais ça semble vrai, j’adore !)

Je termine aussi avec un petit détail soit, mais j’y tiens ! Il y a une sorte de calendrier pour noter les dates importantes, quelques dates y sont déjà inscrites : le 8 mars, « journée de la femme »... Non, s’il vous plait… Journée internationale du droit des femmes. Ce n’est pas une fête mais encore et toujours une journée de lutte contre les discriminations faites aux femmes ! Bref, c’est quand même bien de l’avoir signalée, c’est en effet une journée importante à laquelle les jeunes doivent être sensibilisés.

le carnet interdit calendrier

Dernière page du carnet interdit et pas des moindres, celle à laquelle tous les ados devraient avoir accès : celle des numéros d’aide et d’écoute. Parce qu’il n’est pas toujours évident de parler à ses parents ou à quelqu’un tout court, il y a des numéros de téléphone exprès pour se livrer sans peur : enfance et partage, enfance maltraitée, fil santé jeune, suicide écoute, écoute sexualité contraception et avortement, SOS viols, SOS racisme, samu social. Essentiel dans un carnet pour ados, bien vu !

le carnet interdit les numéros utiles

Le carnet interdit est un livre vraiment sympa. Un livre qui réconcilie les ados avec l’écriture et leur imagination. Il peut être vu comme un journal intime nouvelle génération ou une sorte de bullet journal, pour décharger un peu ses tracas. De quoi se défouler de façon saine et pourquoi pas de renouer un dialogue avec ses parents. Il me fait penser à Saccage ce carnet,  qui était très à la mode il y a quelques temps. J’aime bien l’idée et j’aime bien la manière dont il est conçu. J’ai hâte de l’offrir à ma nièce, qui je l’espère le gribouillera, le déchirera, le remplira avec tout son cœur d’ado !